header
header au hover


Bienvenue sur Altitude Tropicale
Cultiver des plantes insolites est un réel plaisir. D'abord en raison de leur rareté, mais aussi pour leur port si différent des végétaux que l'on rencontre sous nos latitudes. L'intérêt qui se manifeste actuellement pour les plantes exotiques va de pair avec l'accroissement du temps libre. On passe de plus en plus de temps dans son jardin et l'on rêve de vacances ensoleillées sous des pays lointains. Or, précisément, les plantes exotiques évoquent ces pays ensoleillés. En avoir chez soi, c'est apporter à son jardin une ambiance exotique qui incite à l'évasion, au rêve, au voyage. Mais créer un jardin de plantes exotiques sous des climats sujets au gel, cela semble généralement un véritable challenge. L'objectif de ce forum est donc de vous faire découvrir un choix de plantes acclimatables dans les jardins tempérés.
Inscrivez-vous dés maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités.
Vous avez perdu votre mot de passe :
cliquez ici pour le récupérer.


Forum de jardinage traitant des plantes exotiques acclimatables.
 


Derniers sujets
» Graine de Typhonodorum lindleyanum
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Hier à 22:48

» Hedychium longicornutum
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Hier à 13:13

» Message pour les arlertes
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Hier à 13:13

» Globba winitii : le graal pour moi
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Hier à 13:11

» Pyrrosia Lingua et cultivars
Billbergia pyramidalis Emptypar olivierd Dim 17 Nov 2019 - 17:42

» Présentation de : racoverde
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Dim 17 Nov 2019 - 1:38

» Plantes : Bienvenue chez les aracées (morphologie et pollinisation)
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Ven 15 Nov 2019 - 19:29

» Le genre Pyrrosia
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Ven 15 Nov 2019 - 15:01

» Plantes : Arisaema dracontium
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Jeu 14 Nov 2019 - 21:04

» Plantes : Arum maculatum
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Jeu 14 Nov 2019 - 21:01

» Présentation de : Dav480
Billbergia pyramidalis Emptypar grandan08 Jeu 14 Nov 2019 - 20:35

» Plantes : Les plantes exotiques envahissantes du Nord Ouest de la France
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Jeu 14 Nov 2019 - 0:09

» Flore régionale : La végétation du Cambodge
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 23:49

» Plantes : Les aracées : Une diversité d’arômes ou les différentes stratégies de la séduction
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 23:40

» Plantes : Évolution des systèmes de pollinisation chez les Aracées
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 23:21

» Méthode de culture: La culture des cactées et des plantes succulentes
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 22:45

» Plantes médicinales : Le larousse des plantes médicinales
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 22:41

» Plantes : La culture des herbes
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 22:24

» Faune au jardin : Les animaux utiles au jardin
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 18:20

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : Quelle est donc cette fleur
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 18:05

» Plantaexotica année 2019 : revues de la Société française d'acclimatation
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 13 Nov 2019 - 16:54

» Présentation de : PetitNuage
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Sam 9 Nov 2019 - 18:50

» Ensete glaucum d'un an
Billbergia pyramidalis Emptypar grandan08 Jeu 7 Nov 2019 - 7:36

» commande rps
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Mer 6 Nov 2019 - 12:06

» site begonia
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Ven 1 Nov 2019 - 18:27

» Présentation de : Kaçendre
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Mer 30 Oct 2019 - 21:50

» Semis fougères
Billbergia pyramidalis Emptypar Tonio31 Mar 29 Oct 2019 - 18:46

» Hedychium densiflorum 'Kalimpong Yellow' : Qui cultive cet hedychium?
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Lun 28 Oct 2019 - 21:08

» jardin gersois 2019
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Lun 28 Oct 2019 - 20:47

» Présentation de : cabbie
Billbergia pyramidalis Emptypar grandan08 Sam 26 Oct 2019 - 20:59

» Construction serre
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Ven 25 Oct 2019 - 19:17

» Colocasia 'blue Hawaii'
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Lun 21 Oct 2019 - 0:27

» Nouvelle plante à identifier
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Dim 20 Oct 2019 - 23:17

» Hedychium densiflorum sorung
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Ven 18 Oct 2019 - 12:59

» Hedychium forestii
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Ven 18 Oct 2019 - 12:51

» Présentation de : jp
Billbergia pyramidalis Emptypar grandan08 Lun 14 Oct 2019 - 21:07

» Chambeyronia macrocarpa
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Lun 14 Oct 2019 - 1:23

» Présentation de : freyer
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Lun 14 Oct 2019 - 1:18

» Présentation de : elzeard
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mer 25 Sep 2019 - 23:16

» couleur des fleurs sur les cannas
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Dim 22 Sep 2019 - 17:53

» Mon jardin Ardennais
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Dim 22 Sep 2019 - 2:10

» Mes débuts dans l’Allier
Billbergia pyramidalis Emptypar Denis03 Sam 21 Sep 2019 - 18:14

» Musa laterita : floraison
Billbergia pyramidalis Emptypar lilyrose Sam 21 Sep 2019 - 12:16

» semis alpinia spiralis
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Ven 20 Sep 2019 - 17:37

» Cyathea australis à petit prix
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Mar 17 Sep 2019 - 23:51

» Mucuna pruriens
Billbergia pyramidalis Emptypar noa Mar 17 Sep 2019 - 19:26

» Installation pour fougères arborescentes
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Lun 16 Sep 2019 - 16:23

» foire aux plantes rares dans le Gers
Billbergia pyramidalis Emptypar dom32 Dim 15 Sep 2019 - 22:56

» Les Jardins de Demetrius
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Dim 15 Sep 2019 - 17:29

» Setaria palmifolia
Billbergia pyramidalis Emptypar fascicularia Dim 15 Sep 2019 - 11:01


Billbergia pyramidalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HORS LIGNE
fascicularia
Administrateur
fascicularia


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Ajouter le sujet à vos favoris Transmettre par MP
Billbergia pyramidalis EmptyMessage n°1 Sujet:

Billbergia pyramidalis

Billbergia pyramidalis EmptyDim 10 Fév 2019 - 3:59

Billbergia pyramidalis


FAMILLE BOTANIQUE : Bromeliaceae

NOM BOTANIQUE : Billbergia pyramidalis (Sims) Lindl.

NOM COMMUN : “flaming torch”, “foolproof plant”, “queen ‘s tears”, “summer torch”.

SYNONYMES : Billbergia pyramidalis J.Forbes, Billbergia pyramidalis var. bicolor Lindl.,Billbergia pyramidalis var. concolor L.B.Sm., Billbergia pyramidalis var. croyana E.Morren, Billbergia pyramidalis var. farinosa E.Morren, Billbergia pyramidalis var. lutea Leme & W.Weber, Billbergia pyramidalis var. minor Antoine & Beer, Billbergia pyramidalis var. pyramidalis, Billbergia pyramidalis var. striata M.B.Foster, Billbergia pyramidalis var. vernicosa E.Pereira, Billbergia pyramidalis var. zonata (de Vriese) E.Morren.

ORIGINE : Brésil, Cuba, Guyane française, îles Sous-le-Vent et Venezuela

TYPE DE PLANTE : Plante acaule, monocarpique et épiphyte.

HAUTEUR : 30 cm.

CROISSANCE : moyenne.

PLANTATION : Printemps jusqu'au tout début de l'été

PÉRIODE DE FLORAISON : Été.

COULEUR DE LA FLORAISON : rouge.

MULTIPLICATION : Semis et division.

ZONE DE RUSTICITÉ : 9a/8b.

COMPORTEMENT FACE AU FROID : -6/-8 °C.

SOL : Drainé,riche en humus, neutre à acide.

EXPOSITION : Lumineuse mais sans soleil direct

QUI EST-ELLE?
Broméliacée uniformément verte, monocarpique (fructifie une fois puis meurt), acaule, épiphyte. Elle présente une rosette imbutiforme, d'environ 30 cm de haut (50 avec l'inflorescence) pour une largeur équivalente), de nombreuses feuilles disposées formant une cavité centrale normalement remplie d'eau.
Cette rosette recueille l'eau et les débris qui se décomposent et fournissent des nutriments. Elle peut également fournir un excellent habitat pour de nombreuses grenouilles, insectes et autres animaux de petite taille.

Les feuilles sont linéaires, lancéolées, recourbées, longues de 30 à 40 cm et larges de 3 à 6 cm, de couleur vert émeraude et couvertes d'écailles grises microscopiques souvent disposées en bandes horizontales. Les bords sont munis d'épines foncées.

L'inflorescence, au centre de la rosette, consiste en un long échappement floral d'environ 25 cm recouvert d'un duvet blanc et pourvu de bractées subtiles, plus longues dans les entre-nœuds, de couleur rose avec des écailles grises microscopiques, qui se condensent dans la partie supérieure sous l'inflorescence.

La hampe florale se termine par une inflorescence pyramidale , d'environ 12 cm de haut et 6 cm de large, avec des bractées à peine insinuées ou totalement absentes.

Les nombreuses fleurs ont de longues sépales de 5 cm de long et et des pétale longs de 8 cm recourbés dans la partie terminale d'une couleur rouge tendant au violet vers l'apex.

la floraison intervient durant l'été.

Les fruits sont des baies charnues, longues d'environ 2 cm, de couleur violette contenant de nombreuses graines fusiformes de 2-3 mm de long.

Comme toutes les épiphytes, le système racinaire n'assure qu'un rôle d'ancrage à la plante.

Elle se reproduit facilement par voie végétative à travers les nouvelles plantes qui sont nombreuses à naître à la base de la plante et qui peuvent être séparées quand elles ont atteint au moins une dimension d'un tiers de la plante mère ; les plantes ainsi obtenues n'utilisent qu'un an pour atteindre la maturité pour la floraison.

Cette broméliacée est cultivé en plein air dans les pays au climat tropical et subtropical, également de saisonnalité marquée pour sa résistance à de longues périodes de sécheresse, soit comme épiphyte sur les branches basses des arbres, soit comme terrestre sur des substrats de préférence sableux, aérés, drainants et riches en substances organiques.

D'OÙ VIENT-ELLE ?
Billbergia pyramidalis est originaire du Brésil, de Cuba, de Guyane française, des îles Sous-le-Vent et du Venezuela .

Cette broméliacée pousse dans les forêts pluviales montagneuses et côtières, avec des sols sableux typiques, colonisant de grandes étendues dans le sous-étage.

COMMENT LA CULTIVER ?
L'entretien est facile et rapide.

Il s’agit d’une plante assez accommodante en pot, où elle tolère bien les écarts d’arrosages.

Elle préfère les sols bien drainés,riches en humus, neutres à acides.
Un substrat composé à parts égales de terreau riche en tourbe, de perlite ou de sable , et d'écorces de pins convient parfaitement.

Elle est cultivé à l'air libre dans les pays à climat tropical et subtropical mais, elle peut également être cultivée à l'extérieur en climats tempérés. Sa résistance à des températures négatives sont de l'ordre de -6/8 ° C (sous couvert d'une protection passive évitant tout dépôt de gel à la surface du sytème foliaire et, en permettant que le sol reste parfaitement sec en hiver).


Quand la planter :
Plantez plutôt de mi-printemps jusqu'au début de l'été.

Comment la planter ?

Plantation en épiphyte
  • la fixation doit s'effectuer au début de la saison de croissance (dés le printemps jusqu'au tout début de l'été). À cette période , la plante poursuivra son développement et aura le temps de débuter un nouvel encrage racinaire.

  • Choisissez votre support en évitant les interstices risquant de conserver de l'eau au niveau du sytème racinaire (surtout durant la période hivernale.


  • si le plant doit être fixé sur une surface approximativement plane, entourez le sytème racinaire d'un peu de sphaigne . Si vous installez le plant dans un creux, utilisez le substrat préconisé plus haut;.


  • si votre plante possède quelques stolons, fixez la au support en utilisant une agrafeuse, du fil de fer ou du fil de pêche.
    Assurez-vous que tout métal utilisé ne comprend pas de cuivre. Comme la plupart des broméliacées, notre belle y est extrêmement sensible .
    les passionnés utilisent parfois de la colle à base d'amidon végétale, de la colle spécialement adaptée pour la fixation des broméliacée ou voir carrément de la colle chaude !!!!.

    Finissez votre fixation en tendant et fixant une bande de tissu micro-perforé (un vieux collant fera parfaitement l'affaire) afin d'assurer un soutien supplémentaire à la plante le temps qu'elle puisse s'implanter fermement.
Plantation en pleine terre
  • Offrez-lui un contenant muni de trous de drainage.


  • Placez un lit de billes d'argile ou des graviers (non calcaires) au fond du pot.


  • Calez bien le système racinaire en veillant de ne pas enterrer le collet de la rosette.


  • Si nécessaire, stabilisez la plante en la calant avec des branches fines (des pics à brochette vous faciliteront ce travail).


  • Arrosez sans excès le substrat et remplissez l'urne.

Où la planter ?
Cette broméliacée apprécie une situation lumineuse mais sans soleil direct. Même si elle arrive à se développer à mi-ombre, la floraison et le feuillage sont plus beaux lorsqu'ils sont exposés à la lumière quelques heures dans la journée (en mâtiné de préférence).

Elle et est capable de coloniser en peu de temps de grands espaces avec ses longs stolons robustes de 5-10 cm, donc il est idéal pour donner une note de couleur, avec son feuillage et ses inflorescences, même dans les coins les plus sombres du jardin.

Grâce à sa résistance naturelle aux sols modérément salins et aux embruns marins, il peut également être cultivé à courte distance de la mer.

Culture et entretien :
L'arrosage doit être régulier en été, mais il faut laisser sécher le substrat avant de répéter l'arrosage afin d'éviter une pourriture du système racinaire.

Dés que les températures avoisinent les 10°C, cessez tout arrosage.

En hiver, prévoyez une protection passive bien hermétique mais laissant passer un peu de lumière. Bien que tolérant des froids passagers, tout gel qui se dépose sur le feuillage le détruit irrémédiablement.

Multiplication :

semis et division des rejets.

Semis :
  • Semez des graines fraîches de janvier à mars sur un mélange spécial semis, impérativement stérile. Attention, conservées à l'abri de l'humidité, les graines gardent leur capacité germinative seulement quelques mois.


  • Couvrez le substrat avec un ou deux millimètres de tourbe qui pompera les excès d'eau et un peu de poudre de charbon de bois pour éviter la fonte des semis.


  • Répartissez les graines et ne les couvrez pas : elles ont besoin de lumière pour germer.


  • Humidifiez légèrement par vaporisation et placez la terrine à l'étouffée dans un sachet transparent en maintenant une chaleur de fond de 26-27 °C.


  • Si le substrat semble un peu sec, humidifiez par le bas par capillarité en trempant la terrine dans de l'eau à température ambiante.


  • Au premier signe de moisissure, ôtez le couvercle de la mini-serre ou le sachet transparent et placez la terrine une heure au soleil direct. Cela peut suffire à détruire les champignons microscopiques sans endommager les plantules et sans utiliser de fongicide.

  • La germination prend 2 semaines à 2 mois .


  • Dès l'apparition des premières feuilles, ôtez progressivement le sachet, car une bonne aération est nécessaire au développement des plantules.


  • Lorsque les jeunes plants sont endurcis , repiquez-les en pots individuels.

Division :
  • Au printemps, coupez les rejets à l'aide d'un couteau aiguisé et désinfecté à l'alcool.


  • Rempotez-les en godets individuels remplis d'un terreau de bouturage ou d'un mélange de terreau et d'un tiers de perlite.


  • Mettez à l'étouffée sous sachet transparent les rejets sans racine pour faciliter leur enracinement qui peut prendre 1 à 2 mois.


  • Placez les au chaud (20-25 °C) et à la lumière sans rayons directs du soleil.

Maladies, nuisibles et parasites :
Dans de mauvaises conditions de culture, ce Billbergia peut être attaqué par les cochenilles, les acariens et les mouches blanches.D'autres problèmes peuvent surgir mais ils sont aussi la conséquence d'erreurs de culture :
  • Un dessèchement des feuilles et des fleurs puis un brunissement du feuillage sont les signes d'un milieu trop sec.


  • Les feuilles meurent sans raison apparente. La cause principale de ce symptôme peut être un environnement trop froid ou un arrosage excessif.


  • La plante ne fleurit pas si elle est trop au large dans son pot ou trop à l'ombre.

Billbergia pyramidalis Aug07-10
- Billbergia pyramidalis
Cliquer pour agrandir

Billbergia pyramidalis Lxeie010
- Billbergia pyramidalis
Cliquer pour agrandir

Billbergia pyramidalis Billbe20
- Billbergia pyramidalis
Cliquer pour agrandir

Billbergia pyramidalis 1024px11
- Billbergia pyramidalis
Cliquer pour agrandir

Billbergia pyramidalis Images10
-Billbergia pyramidalis
Proposer une image

Billbergia pyramidalis Images10
-Billbergia pyramidalis
Proposer une image

Billbergia pyramidalis Images10
-Billbergia pyramidalis
Proposer une image

Billbergia pyramidalis Images10
-Billbergia pyramidalis
Proposer une image

Revenir en haut Aller en bas

HORS LIGNE
lilyrose
Membre
lilyrose


Localisation : Grenoble

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Ajouter le sujet à vos favoris Transmettre par MP
Billbergia pyramidalis EmptyMessage n°2 Sujet:

Re: Billbergia pyramidalis

Billbergia pyramidalis EmptyMar 12 Fév 2019 - 19:02

La floraison est belle.
C'est dommage, il lui faudrait un peu plus de résistance au froid.
Revenir en haut Aller en bas

Billbergia pyramidalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Sujets récents et similaires

Sujets récents de ce forum

Sujets similaires



Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index des forums :: Fiches et articles :: ~Fiches de plantes~
Sauter vers: