header
header au hover


Bienvenue sur Altitude Tropicale
Cultiver des plantes insolites est un réel plaisir. D'abord en raison de leur rareté, mais aussi pour leur port si différent des végétaux que l'on rencontre sous nos latitudes. L'intérêt qui se manifeste actuellement pour les plantes exotiques va de pair avec l'accroissement du temps libre. On passe de plus en plus de temps dans son jardin et l'on rêve de vacances ensoleillées sous des pays lointains. Or, précisément, les plantes exotiques évoquent ces pays ensoleillés. En avoir chez soi, c'est apporter à son jardin une ambiance exotique qui incite à l'évasion, au rêve, au voyage. Mais créer un jardin de plantes exotiques sous des climats sujets au gel, cela semble généralement un véritable challenge. L'objectif de ce forum est donc de vous faire découvrir un choix de plantes acclimatables dans les jardins tempérés.
Inscrivez-vous dés maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités.


Forum de jardinage traitant des plantes exotiques acclimatables.
 


Derniers sujets
» graines d'hedychium
par dom32 Aujourd'hui à 1:08

» un projet de production a soutenir
par dom32 Aujourd'hui à 1:04

» Bromelia serra
par fascicularia Ven 15 Fév 2019 - 13:04

» Broméliacées résistantes au froid du genre Billbergia
par fascicularia Mar 12 Fév 2019 - 19:38

» Billbergia pyramidalis
par lilyrose Mar 12 Fév 2019 - 19:02

» déplacer un yucca aloifolia
par lilyrose Mar 12 Fév 2019 - 18:55

» Broméliacées résistantes au froid du genre Aechmea
par lilyrose Mar 12 Fév 2019 - 18:49

» Bromelia humilis
par fascicularia Mar 12 Fév 2019 - 16:41

» Broméliacées résistantes au froid du genre Bromelia
par fascicularia Lun 11 Fév 2019 - 23:27

» Colocasia fontanesii
par fascicularia Lun 11 Fév 2019 - 0:28

» Engrais fougeres
par dom32 Dim 10 Fév 2019 - 11:20

» Présentation de : Lafougere2019
par fascicularia Dim 10 Fév 2019 - 11:13

» Cyathea australis
par Lafougere2019 Dim 10 Fév 2019 - 10:05

» Dicksonia : Hivernage / protections
par Lafougere2019 Dim 10 Fév 2019 - 9:55

» Caryota Mitis
par Olbius Sam 9 Fév 2019 - 13:06

» Howea belmoreana
par Olbius Ven 8 Fév 2019 - 21:31

» Calanthe reflexa
par Demetrius Ven 8 Fév 2019 - 7:48

» Magnolia delawayi, M. macrohylla et Aralia elata
par Olbius Jeu 7 Fév 2019 - 21:05

» Coniogramme intermedia
par fascicularia Mar 5 Fév 2019 - 10:37

» Zantedeschia 'African Gold'
par olivierd Lun 4 Fév 2019 - 19:46

» Canna annei
par Brahea26 Dim 3 Fév 2019 - 11:58

» Semis Polynogatum
par fascicularia Ven 1 Fév 2019 - 16:24

» Ensete glaucum
par fascicularia Ven 1 Fév 2019 - 12:56

» site de materiel pas cher
par dom32 Jeu 31 Jan 2019 - 23:27

» semis costus
par dom32 Jeu 31 Jan 2019 - 23:23

» Aechmea distichantha
par fascicularia Jeu 31 Jan 2019 - 16:43

» Aechmea recurvata
par fascicularia Mer 30 Jan 2019 - 19:31

» observation sur hédychium rubrum
par lilyrose Mer 30 Jan 2019 - 16:05

» Présentation de : Porspin
par fascicularia Mer 30 Jan 2019 - 2:19

» Présentation de : val
par fascicularia Mar 29 Jan 2019 - 11:43

» Hedychium horsfieldii
par dom32 Lun 28 Jan 2019 - 17:19

» Musa dwarf orinoco fructification
par dom32 Lun 28 Jan 2019 - 15:58

» Construction serre
par dom32 Dim 27 Jan 2019 - 16:08

» souches des Musas
par lilyrose Sam 26 Jan 2019 - 19:39

» Les Jardins de Demetrius
par fascicularia Sam 26 Jan 2019 - 12:55

» station météo
par lilyrose Mer 23 Jan 2019 - 14:34

» Dicksonia squarrosa pas au top
par dom32 Lun 21 Jan 2019 - 8:17

» Rostrinucula dependens
par fascicularia Dim 20 Jan 2019 - 20:09

» Magnolia compressa (ex Michelia compressa)
par fascicularia Dim 20 Jan 2019 - 14:33

» Semis fougères
par Tonio31 Sam 19 Jan 2019 - 8:53

» Musa basjoo en climat tres sec
par lilyrose Ven 18 Jan 2019 - 21:11

» Hechtia texensis
par lilyrose Ven 18 Jan 2019 - 18:49

» Mimosalia 26 et 27 janvier
par laurent83 Ven 18 Jan 2019 - 17:39

» Phormium tenax a l’etat sauvage (NZ)
par Brahea26 Ven 18 Jan 2019 - 12:56

» Présentation de : chuiiicool
par fascicularia Ven 18 Jan 2019 - 10:46

» incubateur de graines
par dom32 Jeu 17 Jan 2019 - 21:28

» Canna stuttgart
par Brahea26 Jeu 17 Jan 2019 - 20:31

» Canna ‘Wolf Song’
par Brahea26 Jeu 17 Jan 2019 - 17:59

» Coniogramme emeiensis - Fougère bambou
par olivierd Jeu 17 Jan 2019 - 17:57

» Canna bird of paradise
par Brahea26 Jeu 17 Jan 2019 - 17:40

Partagez
|

Hechtia texensis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HORS LIGNE
fascicularia
Administrateur
fascicularia


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°1 Sujet:

Hechtia texensis Mer 16 Jan 2019 - 2:04


Hechtia texensis


FAMILLE BOTANIQUE : Broméliaceae

NOM BOTANIQUE : Hechtia texensis S.Watson

NOM COMMUN : Faux-agave du Texas.

SYNONYMES : Hechtia scariosa L.B.Sm.

ORIGINE : Nord du Mexique, sud des États-Unis , montagnes et plateaux arides du désert de Chihuahua (région du Transpecos).

TYPE DE PLANTE : Plante vivace, terrestre.

HAUTEUR : 70 cm.

CROISSANCE : Moyenne.

PLANTATION : Printemps.

PÉRIODE DE FLORAISON : Printemps ou au début de l'été après plusieurs années de culture.

COULEUR DE LA FLORAISON : Blanche.

MULTIPLICATION : Division et semis.

ZONE DE RUSTICITÉ : 8.

COMPORTEMENT FACE AU FROID : Sa situation nordique et altitudinale lui confère une certaine rusticité : on peut vraisemblablement l'estimer jusqu'à -10°/-12° en conditions sèches.

SOL : Léger et drainant, avec une grande part minérale (petits cailloux, sable grossier) et une plus petite part de terreau, bien décomposé. Un peu de perlite allège encore ce mélange.

EXPOSITION : Cultivez-le en plein soleil ou à l'ombre partielle.

QUI EST-ELLE?
Hechtia texensis est une plante vivace, terrestre appartenant à la famille des Broméliacées. Dans ce genre, se rassemble une cinquantaine d’espèces qui pourraient être presque considérées comme des plantes succulentes.

En effet, bien que n’ayant pas de tissus qui font office de réservoir d’eau, les Hechtia ont mis en place différentes adaptations pour pouvoir survivre en milieu désertique, tel que un ralentissement du métabolisme en cas de sécheresses, plus divers moyens pour éviter les déperditions d’eau.

Hechtia texensis se différencie donc de la plupart des autres Broméliacées par sa culture au sec et au soleil.

Hechtia texensis se développe sous forme d’une rosette dense, aux longues feuilles étroites, recourbées vers le bas et hérissées de petites dents pointues en marge. D’abord unique, la rosette produit plusieurs rejets autour de sa base.

Les feuilles de la plante sont vert clair lorsqu’elle est jeune, puis commence à se colorer d'un beau rouge violacé à l’automne lorsqu’elle atteint 20 cm de large. Chaque rosette peut, à terme, atteindre 40 à 50 cm de large pour une hauteur totale de la plante de 70cm.

L'Hechtia texensis a développé un caudex entre sa souche rhizomateuse et sa rosette de feuilles afin de stocker l'eau et les éléments nutritifs sous forme de sucs, d'où son classement dans la catégorie des "plantes succulentes".

Hechtia texensis est une plante dioïque qui fleurit au printemps ou au début de l'été après plusieurs années de culture.

Ses petites fleurs blanches sont staminées ou pistillées, portées par une grande panicule. Elles sont presque sessiles, protégées par des bractées, formées de 3 sépales et 3 pétales ovales, et soit de 3 étamines aux anthères jaunes, soit d'un pistil et d'un ovaire supère.

Ses fruits sont des capsules déhiscentes écailleuses.

D'OÙ VIENT-ELLE ?
Hechtia texensis se rencontre au milieu de Cactacées et d’Agavacées dans les milieux arides des plaines du nord du Mexique , du sud des États-Unis ( Big Bend, dans l'extrême ouest du Texas) et, des montagnes et plateaux arides et calcaires du désert de Chihuahua (région du Transpecos entre 600 et 1150 m d'altitude).


COMMENT LA CULTIVER ?
Hechtia texensis est plutôt facile de culture dès qu’on tient compte de ses besoins. Elle apprécie un substrat léger et drainant, avec une grande part minérale (petits cailloux, sable grossier) et une plus petite part de terreau, bien décomposé. Un peu de perlite allège encore ce mélange.

La lumière est importante pour obtenir un beau spécimen en bonne santé. Il lui faut donc le plus de soleil possible.

Quand la planter :
Le printemps est le moment idéal pour le rempotage ou la plantation en extérieur.

Comment la planter ?
Mettez du gravier de drainage, des pots de terre ou briques concassés, des gravats au fond du trou. La profondeur de ce drainage mesurant au moins 20 cm. Remplissez le trou de plantation avec un mélange composé de 20%de terre de jardin (non argileuse et riche en matière organique) et 80% de gravier ou de sable à forte granulométrie .Ce mélange permet d’arroser abondamment durant la saison de croissance et de drainer un maximum les pluies hivernales et la fonte des neiges.

La pose préalable d'un drain est recommandée si vous vous lancez dans une grande rocaille et que vous partez d'un terrain plat. Pour cela :
  • Ouvrez une tranchée de 30 cm de profondeur dans le sens de la longueur de votre future rocaille, dirigée vers un puisard, un fossé ou une bouche d'égout.

  • Déposez une couche de 10 cm de gravier Ø 40-60, un drain en PVC annelé de Ø 100 et recouvrez de gravier jusqu'à la surface du sol.

  • Modelez le terrain de part et d'autre de la tranchée de façon à créer une légère pente et à diriger l'eau vers celle-ci.

  • Recouvrez la tranchée d'un feutre Bidim pour éviter son colmatage.

Où la planter ?
Cet hechtia ne supporte pas le gel combiné à l'humidité, mais l'aménagement de rocailles ensoleillées, de zones protégées des pluies hivernales ou encore la pose d'un châssis permettent de pallier cet inconvénient.

Préférez un terrain légèrement en pente, bien drainé en exposition plein sud.
Une parcelle de terre longeant un mur exposé au sud ou au sud-ouest d'un bâtiment constitue un endroit idéal. Les abords de la maison sont souvent constitués de gravats recouverts de terre végétale et sont souvent protégés de la pluie par l'avancée du toit .

Les terres argileuses et collantes sont impropres à la constitution du substrat.

Culture et entretien :
Hechtia texensis apprécie d’être sorti sous le soleil direct pour la belle saison. C’est avec le soleil direct que la plante prendra le plus de couleur.

Hechtia texensis supporte des températures très chaudes, jusqu’à plus de 40 °C en plein jour. Elle appréciera, en revanche, que ces températures rafraichissent dans la nuit.

Sa situation nordique et altitudinale lui confère une certaine rusticité. En hiver, elle supportera quelques gelées jusqu’à -10°/-12°, avec un drainage irréprochable. Elle peut donc être plantée en pleine terre, au milieu de cactus rustiques et d’agaves.

Les arrosages durant la saison de croissance sont réguliers : bien qu’elle supporte la sécheresse, la croissance en sera bien plus satisfaisante. Le sol doit cependant sécher complètement entre deux arrosages. Trop d’humidité peut faire pourrir la souche.

Hechtia texensis se développe assez rapidement, et peut nécessiter un rempotage chaque printemps.

Si la plante n'est pas rempotée tous les ans, on peut lui donner avec l'eau un engrais pour plantes vertes. Ce sont des végétaux aimant l'azote au printemps et la potasse à l'automne.

Multiplication :

Semis des graines ou repiquage en été de rejets prélevés à la base de la plante en laissant cicatriser une semaine environ avant remise en terre.

Semis :
Les semis à partir de graines fraiches sont assez faciles à la chaleur et à l’humidité, en ombre claire, dans un sol identique à celui pour les plantes adultes. Humide jusqu’à la germination, le substrat du semis devra ensuite subir de courtes sécheresses alternant avec de copieux arrosages. Il doit sécher rapidement entre deux arrosages, et donc être dans une atmosphère aérée.

Division :
La multiplication la plus commune est la division de drageons que la plante émet régulièrement.

Elle se pratique en saison chaude pour une meilleure reprise en prélevant à la base à l'aide d'un outil bien tranchant.

On conseille de laisser cicatriser la plaie à l'air libre pendant au moins une semaine avant de l'installer dans un petit pot (de préférence en terre cuite).

Maladies, nuisibles et parasites :
Le soleil peut brûler les feuilles après un hiver à l'intérieur.

Il est très fréquent qu'elles pourrissent à cause d'une humidité racinaire trop importante.
Le brunissement du bout des feuilles n'est pas un signe de dommage, mais un événement normal. Vous pouvez couper les segments bruns ou les laisser intacts; cela ne nuira nullement à la plante.

- Hechtia texensis
Cliquer pour agrandir

- Hechtia texensis
Cliquer pour agrandir

- Hechtia texensis
Cliquer pour agrandir

- Hechtia texensis
Cliquer pour agrandir

- Hechtia texensis
Cliquer pour agrandir

- Hechtia texensis
Cliquer pour agrandir

- Hechtia texensis
Proposer une image

- Hechtia texensis
Proposer une image

Revenir en haut Aller en bas
HORS LIGNE
lilyrose
Membre
avatar


Localisation : Grenoble

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°2 Sujet:

Re: Hechtia texensis Ven 18 Jan 2019 - 18:49


Peut-être qu'avec mon tas de cailloux au pied et une bonne protection sur la tête, elle passerait l'hiver? C'est tentant...

Revenir en haut Aller en bas

Hechtia texensis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
Sujets récents et similaires

Sujets récents de ce forum

Sujets similaires



Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index des forums :: Fiches et articles :: ~Fiches de plantes~
Sauter vers: