header
header au hover


Bienvenue sur Altitude Tropicale
Cultiver des plantes insolites est un réel plaisir. D'abord en raison de leur rareté, mais aussi pour leur port si différent des végétaux que l'on rencontre sous nos latitudes. L'intérêt qui se manifeste actuellement pour les plantes exotiques va de pair avec l'accroissement du temps libre. On passe de plus en plus de temps dans son jardin et l'on rêve de vacances ensoleillées sous des pays lointains. Or, précisément, les plantes exotiques évoquent ces pays ensoleillés. En avoir chez soi, c'est apporter à son jardin une ambiance exotique qui incite à l'évasion, au rêve, au voyage. Mais créer un jardin de plantes exotiques sous des climats sujets au gel, cela semble généralement un véritable challenge. L'objectif de ce forum est donc de vous faire découvrir un choix de plantes acclimatables dans les jardins tempérés.
Inscrivez-vous dés maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités.


Forum de jardinage traitant des plantes exotiques acclimatables.
 


Derniers sujets
» graines d'hedychium
par dom32 Aujourd'hui à 11:46

» Qui cultive cet hedychium?
par dom32 Aujourd'hui à 8:18

» Hechtia texensis
par fascicularia Aujourd'hui à 2:04

» Message pour les arlertes
par fascicularia Hier à 14:20

» Calanthe reflexa
par fascicularia Lun 14 Jan 2019 - 19:23

» Semis fougères
par Tonio31 Lun 14 Jan 2019 - 17:58

» Quizz aléatoire : exercez vos méninges et votre perspicacité
par lilyrose Dim 13 Jan 2019 - 19:41

» Plantes : Le caprier /Importance économique et conduite technique
par fascicularia Dim 13 Jan 2019 - 15:42

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : Reconnaître facilement les plantes
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 20:46

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : guide des fruits sauvages
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 20:43

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : Quelle est donc cette fleur ?
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 20:37

» Potager et verger : un potager sur mon balcon
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 19:58

» Canna cleopatra
par lilyrose Sam 12 Jan 2019 - 16:43

» Jardinage bio : les plantes au secours des plantes /Purin d'ortie et compagnie
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 14:26

» Semis Polynogatum
par olivierd Ven 11 Jan 2019 - 18:54

» Flore régionale : La parure végétale de l'île des Embiez
par fascicularia Ven 11 Jan 2019 - 17:24

» Ouvrage généraliste : Biologie végétale
par dom32 Ven 11 Jan 2019 - 16:08

» Les plantes :Les Orchidées
par fascicularia Ven 11 Jan 2019 - 15:08

» Construction serre
par Zina Ven 11 Jan 2019 - 13:51

» Présentation de : Villa Regina
par Zina Ven 11 Jan 2019 - 8:49

» Dioon spinulosum - 50%
par dom32 Jeu 10 Jan 2019 - 17:49

» Comptonia peregrina
par fascicularia Mer 9 Jan 2019 - 23:32

» Bonne année 2019
par Zina Mer 9 Jan 2019 - 9:15

» ciseaux de greffage
par dom32 Mar 8 Jan 2019 - 16:28

» Qui cultive un lapageria?
par dom32 Mar 8 Jan 2019 - 16:23

» Hedychium horsfieldii
par dom32 Mar 8 Jan 2019 - 16:16

» Semis de Canna Warscewiczii
par lilyrose Ven 4 Jan 2019 - 18:18

» Schefflera alpina : schefflera rustique
par hydra Lun 31 Déc 2018 - 19:16

» Les revues des jardins botaniques et des associations horticoles : Orchidarium
par fascicularia Lun 31 Déc 2018 - 16:45

» Les plantes : Orchidaceae
par fascicularia Lun 31 Déc 2018 - 16:24

» Aralia elata var. mandshuricha
par fascicularia Lun 31 Déc 2018 - 11:47

» Flore régionale : Flore des maquis et des végétations associées de Corse
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:52

» Méthode de culture : La culture des agrumes
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:49

» Potager et verger : L'ABC Du Verger - Geste Par Geste
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:33

» Présentation de : Benjoy
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:02

» Indexation de la section par auteur : Techniques d'acclimatation et de multiplication
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:28

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Techniques d'acclimatation et de multiplication
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:27

» Indexation de la section par auteur : Discussions générales sur le jardinage
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:17

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Discussions générales sur le jardinage
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:15

» Indexation de la section par auteur : Bromeliacées
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:52

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Bromeliacées
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:50

» Indexation de la section par auteur : Plantes calcicoles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:23

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Plantes Calcicoles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:21

» Indexation de la section par auteur : Autres plantes acidophiles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:19

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Autres plantes acidophiles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:17

» Pourquoi un soigneur animalier doit aussi être un bon jardinier
par fascicularia Ven 28 Déc 2018 - 20:55

» Les Jardins de Demetrius
par Denis03 Jeu 27 Déc 2018 - 18:53

» Qui cultive Euphorbia leuconeura
par Denis03 Jeu 27 Déc 2018 - 17:44

» bestplant.shop
par fascicularia Jeu 27 Déc 2018 - 16:22

» Qui cultive des Amaryllidacées
par Villa Regina Jeu 27 Déc 2018 - 8:20

Partagez
|

Aerides odorata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HORS LIGNE
fascicularia
Administrateur
avatar


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°1 Sujet:

Aerides odorata Ven 13 Mar 2015 - 18:31


Aerides odorata

Aerides odorata





FAMILLE BOTANIQUE : Orchidaceae.

NOM BOTANIQUE : Aerides odorata.

NOM COMMUN : fragrant air plant (Anglais) ; xiang hua zhi jia lan (Chinois).

SYNONYMES : Epidendrum aerides Raeusch. (1797) ; Limodorum latifolium Thunb. ex Sw. (1799) ; Aerides latifolia (Thunb. ex Sw.) Sw. (1806) ; Epidendrum odoratum (Lour.) Poir. (1810) ; Aeridium odorum Salisb. (1812) ; Aerides cornuta Roxb. (1832) ; Orxera cornuta (Roxb.) Raf. (1838) ; Aerides virens Lindl. (1843) ; Aerides suaveolens Blume (1849) ; Aerides suaveolens var. virens (Lindl.) Blume (1849) ; Aerides suavissima Lindl. (1849) ; Aerides flavida Lindl. (1851) ; Aerides reichenbachii Linden (1858) ; Aerides odoratavar. major Ortgies (1859) ; Aerides jucunda Rchb.f. (1860) ; Aerides nobilis R.Warner (1865) ; Polytoma odorifera Lour. ex B.A.Gomes (1868) ; Aerides reichenbachii var. cochinchinensis Rchb.f. (1880) ; Aerides rohaniana Rchb.f. (1884) ; Aerides ballantiniana Rchb.f. (1885) ; Aerides odoratavar. demidovii Linden (1885) ; Aerides wilsoniana auct. (1885) ; Aerides odoratavar. birmanica Rchb.f. (1887) ; Aerides odoratavar. ballantiniana (Rchb.f.) A.H.Kent (1891) ; Aerides micholitzii Rolfe (1904) ; Aerides odoratavar. eburnea Cogn. (1904) ; Aerides odoratavar. annamensis Costantin (1917) ; Aerides dayana Guillaumin (1933) ; Aerides odoratavar. pallida Guillaumin (1962) ; Aerides odoratavar. micholitzii (Rolfe) Guillaumin (1963) ; Aerides odorataf. immaculata (Guillaumin) M.Wolff & O.Gruss (2007).

ORIGINE : Originaire du Bhoutan, de Chine (Guangdong et Yunnan), d’Inde, d’Indonésie, de Malaisie, du Népal, des Philippines, de Thaïlande et du Vietnam.

TYPE DE PLANTE : Epiphyte monopodiale.

HAUTEUR : 20 à 35 cm.

CROISSANCE : Lente.

PLANTATION : Printemps.

PÉRIODE DE FLORAISON : D'avril à mai en milieu naturel.

COULEUR DE LA FLORAISON : La couleur dominante est le blanc. Celui-ci peut être teinté ou ponctué de mauve ou de rose.


MULTIPLICATION : Reproduit par semis, in vitro, et par micropropagation. Au niveau amateur, elle peut être multipliée à la reprise végétative.

ZONE DE RUSTICITÉ : 13 a.

COMPORTEMENT FACE AU FROID : Aucune resistance au froid.Température moyennes à haute (20 à 30°C) en été, légèrement plus fraiches en hiver avec un minimum conseillé de 15°C

SOL : Compost aéré et drainant pouvant être composé de fragments d’écorces ou de fibres de coco de gros calibre.

EXPOSITION : Forte luminosité, mais sans soleil direct.

HYGROMETRIE :Forte humidité (de 70 à 85%) et une bonne ventilation.
SUPPORT /de préférence en panier suspendu.


QUI EST-IL ?
Aerides odorata Lour. (1790) est une espèce épiphyte monopodiale très variable. Elle possède des tiges ramifiées à tendance retombante pouvant mesurer jusqu’à 1 m de long et des feuilles alternes linéaires, distiques, recourbées, charnues, vert pâle, longues de 15 à 25 cm et larges de 2 à 5 cm.

Le nom de genre est une combinaison des termes grecs «aer»= air et «eidos» = forme, aspect, en référence au comportement épiphyte de cette plante. Le nom d’espèce est l’adjectif latin « odoratus, a, um » = parfumé, en référence à l’intense parfum qui émane des fleurs.

Des inflorescences racémeuses latérales pendantes, longues de 20 à 35 cm, portent jusqu’à 30 fleurs rapprochées, de 1,5 à 3 cm de diamètre. La couleur est variable allant du blanc au blanc teinté ou ponctué de ponctué de mauve ou de rose .L’éperon apical est de couleur jaunâtre. La felur est composée d'un sépale dorsal de forme oblongue à elliptique, d’environ 1 cm de longueur et de 0,8 cm de large, de sépales latéraux ovales de 1,2 cm de long et 1 cm de large, de pétales de forme oblongue à elliptique d’environ 1,2 cm de long et de 0,6 cm de large, ainsi qu’un labelle trilobé formant au sommet une sorte de sac pointu recourbé à l’avant, long d’environ 1 cm avec des lobes latéraux érigés et un lobe médian replié vers le haut au dessus de la colonne.

C’est l’espèce la plus connue du genre et la première à avoir été cultivée. Elle reçpot beaucoup d’intérêt de la part des collectionneurs pour ses fleurs de longue durée (environ deux semaines).

Les fleurs d'Aerides sont portées par des hampes allongées et sont regroupées en grappes denses. La couleur dominante est le blanc. Celui-ci peut être teinté ou ponctué de mauve ou de rose. Les fleurs sont généralement délicieusement parfumées. Elles ont un aspect cireux et restent longtemps sur la plante.

La floraison intervient généralement d'Avril à Juin.

L’espèce est inscrite à l’appendice II de la CITES (espèce dont le commerce est réglementé au niveau international).

Le genre comprend 26 espèces :


Aerides augustiana Rolfe 1889.
Aerides crassifolia C.S.P.Parish ex Burb. 1873.
Aerides crispa Lindl. 1833.
Aerides emericii Rchb.f. 1882.
Aerides falcata Lindl. & Paxton 1851.
Aerides houlletiana Rchb.f. 1872.
Aerides huttonii (Hook.f.) J.H.Veitch 1868.
Aerides inflexa Teijsm. & Binn. 1862.
Aerides × jansonii Rolfe 1890.
Aerides krabiensis Seidenf. 1972.
Aerides lawrenceae Rchb.f. 1883.
Aerides leeana Rchb.f. 1881.
Aerides macmorlandii B.S.Williams 1855.
Aerides maculosa Lindl. 1845.
Aerides multiflora Roxb. 1820.
Aerides odorataLour. 1790.
Aerides orthocentra Hand.-Mazz. 1938.
Aerides quinquevulnera Lindl. 1833.
Aerides ringens (Lindl.) C.E.C.Fisch. in J.S.Gamble 1928.
Aerides roebelenii Rchb.f. 1884.
Aerides rosea Lodd. ex Lindl. & Paxton 1851.
Aerides savageana A.H.Kent in H.J.Veitch 1891.
Aerides shibatiana Boxall ex Náves in F.M.Blanco 1880.
Aerides sukauensis Shim 2004.
Aerides thibautiana Rchb.f. 1866.
Aerides timorana Miq. 1859.

Cette orchidée est à l’origine de nombreux hybrides.

D'OÙ VIENT-IL ?
Cette espèce épiphyte est originaire du Bhoutan, de Chine (Guangdong et Yunnan), d’Inde, d’Indonésie, de Malaisie, du Népal, des Philippines, de Thaïlande et du Vietnam où elle pousse en forêts sur les branches les plus exposées, afin de recevoir un maximum de lumière, jusqu’à environ 1 200 m d’altitude.

COMMENT LE CULTIVER ?
Aerides odorata nécessite une forte luminosité, mais sans soleil direct, des températures moyennes à hautes, de 20 à 30°C en été, légèrement plus fraiches en hiver avec un minimum conseillé de 15°C, une forte humidité, de 70 à 85%, et une bonne ventilation.

Pendant la période de croissance, elle nécessite des arrosages réguliers et abondants avec de fréquentes brumisations (même plusieurs fois par jours en cas de températures élevées), plus espacés en hiver, avec de l’eau de pluie, déminéralisée ou osmosée.
La fertilisation, au printemps-été, est effectuée de préférence avec des produits balancés hydrosolubles, contenant des micro-éléments, distribués à la moitié ou au quart des doses conseillées sur l’emballage. Elle est cultivée de préférence en panier suspendu, au vu de son comportement épiphyte, en laissant les robustes racines pousser librement hors du panier qui sera rempli avec un compost aéré et drainant pouvant être composé de fragments d’écorces ou de fibres de coco de gros calibre. Le rempotage, uniquement en cas d’absolue nécessité, sera effectué à la reprise végétative, en dérangeant le moins possible les racines.

Multiplication :
On la reproduit par semis, in vitro, et micropropagation. Au niveau amateur, elle peut être multipliée à la reprise végétative en taillant le sommet de la tige en veillant à ce que la partie taillée et celle restante soient pourvues de feuilles et de nombreuses racines aériennes. La portion apicale doit être mise en pot avec un compost drainant et aéré dans un endroit présentant une humidité élevée et une température de 24 à 28 °C.





- Aerides odorata


Cliquer pour agrandir



- Aerides odorata


Cliquer pour agrandir



- Aerides odorata


Cliquer pour agrandir



- Aerides odorata


Cliquer pour agrandir



- Aerides odorata


Proposer une image



- Aerides odorata


Proposer une image



- Aerides odorata


Proposer une image



- Aerides odorata


Proposer une image


Revenir en haut Aller en bas

Aerides odorata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
Sujets récents et similaires

Sujets récents de ce forum

Sujets similaires



Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index des forums :: Fiches et articles :: ~Fiches de plantes~
Sauter vers: