header
header au hover


Bienvenue sur Altitude Tropicale
Cultiver des plantes insolites est un réel plaisir. D'abord en raison de leur rareté, mais aussi pour leur port si différent des végétaux que l'on rencontre sous nos latitudes. L'intérêt qui se manifeste actuellement pour les plantes exotiques va de pair avec l'accroissement du temps libre. On passe de plus en plus de temps dans son jardin et l'on rêve de vacances ensoleillées sous des pays lointains. Or, précisément, les plantes exotiques évoquent ces pays ensoleillés. En avoir chez soi, c'est apporter à son jardin une ambiance exotique qui incite à l'évasion, au rêve, au voyage. Mais créer un jardin de plantes exotiques sous des climats sujets au gel, cela semble généralement un véritable challenge. L'objectif de ce forum est donc de vous faire découvrir un choix de plantes acclimatables dans les jardins tempérés.
Inscrivez-vous dés maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités.


Forum de jardinage traitant des plantes exotiques acclimatables.
 


Derniers sujets
» graines d'hedychium
par dom32 Aujourd'hui à 11:46

» Qui cultive cet hedychium?
par dom32 Aujourd'hui à 8:18

» Hechtia texensis
par fascicularia Aujourd'hui à 2:04

» Message pour les arlertes
par fascicularia Hier à 14:20

» Calanthe reflexa
par fascicularia Lun 14 Jan 2019 - 19:23

» Semis fougères
par Tonio31 Lun 14 Jan 2019 - 17:58

» Quizz aléatoire : exercez vos méninges et votre perspicacité
par lilyrose Dim 13 Jan 2019 - 19:41

» Plantes : Le caprier /Importance économique et conduite technique
par fascicularia Dim 13 Jan 2019 - 15:42

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : Reconnaître facilement les plantes
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 20:46

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : guide des fruits sauvages
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 20:43

» Guide d'aide à l'identification des végétaux : Quelle est donc cette fleur ?
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 20:37

» Potager et verger : un potager sur mon balcon
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 19:58

» Canna cleopatra
par lilyrose Sam 12 Jan 2019 - 16:43

» Jardinage bio : les plantes au secours des plantes /Purin d'ortie et compagnie
par fascicularia Sam 12 Jan 2019 - 14:26

» Semis Polynogatum
par olivierd Ven 11 Jan 2019 - 18:54

» Flore régionale : La parure végétale de l'île des Embiez
par fascicularia Ven 11 Jan 2019 - 17:24

» Ouvrage généraliste : Biologie végétale
par dom32 Ven 11 Jan 2019 - 16:08

» Les plantes :Les Orchidées
par fascicularia Ven 11 Jan 2019 - 15:08

» Construction serre
par Zina Ven 11 Jan 2019 - 13:51

» Présentation de : Villa Regina
par Zina Ven 11 Jan 2019 - 8:49

» Dioon spinulosum - 50%
par dom32 Jeu 10 Jan 2019 - 17:49

» Comptonia peregrina
par fascicularia Mer 9 Jan 2019 - 23:32

» Bonne année 2019
par Zina Mer 9 Jan 2019 - 9:15

» ciseaux de greffage
par dom32 Mar 8 Jan 2019 - 16:28

» Qui cultive un lapageria?
par dom32 Mar 8 Jan 2019 - 16:23

» Hedychium horsfieldii
par dom32 Mar 8 Jan 2019 - 16:16

» Semis de Canna Warscewiczii
par lilyrose Ven 4 Jan 2019 - 18:18

» Schefflera alpina : schefflera rustique
par hydra Lun 31 Déc 2018 - 19:16

» Les revues des jardins botaniques et des associations horticoles : Orchidarium
par fascicularia Lun 31 Déc 2018 - 16:45

» Les plantes : Orchidaceae
par fascicularia Lun 31 Déc 2018 - 16:24

» Aralia elata var. mandshuricha
par fascicularia Lun 31 Déc 2018 - 11:47

» Flore régionale : Flore des maquis et des végétations associées de Corse
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:52

» Méthode de culture : La culture des agrumes
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:49

» Potager et verger : L'ABC Du Verger - Geste Par Geste
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:33

» Présentation de : Benjoy
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 19:02

» Indexation de la section par auteur : Techniques d'acclimatation et de multiplication
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:28

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Techniques d'acclimatation et de multiplication
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:27

» Indexation de la section par auteur : Discussions générales sur le jardinage
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:17

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Discussions générales sur le jardinage
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 16:15

» Indexation de la section par auteur : Bromeliacées
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:52

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Bromeliacées
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:50

» Indexation de la section par auteur : Plantes calcicoles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:23

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Plantes Calcicoles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:21

» Indexation de la section par auteur : Autres plantes acidophiles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:19

» Indexation de la section par ordre alphabétique : Autres plantes acidophiles
par fascicularia Dim 30 Déc 2018 - 15:17

» Pourquoi un soigneur animalier doit aussi être un bon jardinier
par fascicularia Ven 28 Déc 2018 - 20:55

» Les Jardins de Demetrius
par Denis03 Jeu 27 Déc 2018 - 18:53

» Qui cultive Euphorbia leuconeura
par Denis03 Jeu 27 Déc 2018 - 17:44

» bestplant.shop
par fascicularia Jeu 27 Déc 2018 - 16:22

» Qui cultive des Amaryllidacées
par Villa Regina Jeu 27 Déc 2018 - 8:20

Partagez
|

Musa Sikkimensis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HORS LIGNE
fascicularia
Administrateur
avatar


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°1 Sujet:

Musa Sikkimensis Lun 3 Aoû 2009 - 18:46



Musa Sikkimensis



FAMILLE BOTANIQUE : Musaceae.

NOM BOTANIQUE : Musa Sikkimensis.

NOM COMMNUN : Bananier de Darjeeling, Musa Darjeeling, Bananier du Sikkim, Bananier de l'Himalaya.

SYNONYMES : Musa Hookerii, Musa X Paradisiaca 'Sikkimensis', Musa × Sapientum, Musa Hookeri, Musa Sapientum Subsp. Seminifera, Darjeeling Banana Seminifera.

ORIGINE : Bananier originaire des régions du Sikkim et du Darjeeling (Nord de l’Inde entre le Népal et le Bhoutan).

TYPE DE PLANTE : Vivace.

HAUTEUR : On ne parle pas de vrai tronc, mais d’un stipe, formé par l’accumulation de la base renflée du pétiole des feuilles. Si le stipe ne gèle pas, il peut atteindre 3 à 6m de hauteur dans de bonnes conditions.

PORT : Touffe et hampe érigée.

CROISSANCE : Croissance très rapide.

PLANTATION : Printemps.

PÉRIODE DE FLORAISON : Printemps, été, sur des stipes de 3 ans. Les fleurs sont regroupées en inflorescences et protégées par une bractée, souvent très colorée, ce qui est un attrait décoratif supplémentaire. Les bractées des inflorescences sont roses, et non jaunes comme le Basjoo, et ses fruits ne sont pas comestibles. Toutefois, ces plantes sont surtout cultivées pour leur feuillage.

COULEUR DE LA FLORAISON : Spathe mauve rose, beaucoup plus décorative que les fleurs elle-mêmes qui sont petites et peu colorées.

MULTIPLICATION : La manière la plus simple de multiplier Musa Sikkimensis est de séparer les rejets qui émergent au pied du pseudo-tronc principal. On attendra en général que le rejet mesure au moins une trentaine de centimètres avant de le détacher, en essayant de s'assurer que le rejet comporte des racines.
Cette variété produisant de nombreuses graines, le semis est également un mode de propagation utilisé couramment par les amateurs de Musaceae.

ZONE DE RUSTICITÉ : A compter de la zone 8. Acclimatation possible en zone 7 avec une protection importante de la souche.

COMPORTEMENT FACE AU FROID : Les parties aériennes sont atteintes à partir de -2°C. Le pseudo-tronc est détruit lors des gels de l'ordre de -6°C. En région froide, il est recommandé d’entourer le stipe d’une protection hivernale (voile d’hivernage, canisse), et de protéger la souche par un paillage de feuilles d’une forte épaisseur.

SOL: Bonne terre enrichie, riche en humus ou en matière organique, bien drainé.

EXPOSITION : Plein soleil.



QUI EST IL ?

Cette espèce arbore un pseudo-tronc massif atteignant jusqu'à 6m de haut pour un diamètre de stipe compris entre 45 et 60cm. La base des pétioles est légèrement cireuse et ses feuilles sont plus coriaces que celles de Musa Basjoo (élément non négligeable pour les régions venteuses).

Les parties souterraines sont constituées de gros rhizomes fortement ramifiés, sur lesquels prennent naissance de grosses racines secondaires. Les ramifications des rhizomes donnent naissance à de nombreux rejets. Par ce biais, la plante se développe en une colonie dense mais à un rythme inférieur à celui de Musa Basjoo.

Dans les meilleures conditions de croissance, les inflorescences apparaissent après trois ou quatre ans de culture, une fois que la plante a produit une trentaine de feuilles. Ce sont de grands épis retombants, portant des verticilles de fruits unisexuées, qui s'épanouissent les unes après les autres, de la base vers les extrémités.


Les verticilles des fleurs femelles s'épanouissent en premier, à la base de l'inflorescence, puis les verticilles de fleurs mâles plus tard, au bout de la même inflorescence. Par cette méthode, les fleurs de sexe opposé ne sont jamais épanouies simultanément sur une même plante, ne permettant donc pas de s'auto-féconder.

Chaque verticille de fleur est protégé par une spathe rose, beaucoup plus décorative que les fleurs elle-mêmes qui sont petites et peu colorées.

Les fruits non comestibles ont une pulpe douceâtre contenant quelques graines de grande taille. Toutefois, ces plantes sont surtout cultivées pour leur feuillage.

Récemment introduit en culture, il est en passe de devenir un des plus beaux bananiers acclimatables dans nos zones tempérées.

Donné initialement aussi résistant que Musa Basjoo, soit -18°C, des premiers essais ont montré une parfaite résistance de la souche à des températures de l'ordre de -12°C. Certaines souches ont montré une résistance supérieure (de l'ordre de -20°C) dans le jardin d'un particulier belge, avec pour protection de la souche un paillis de 80 cm de feuilles mortes.
Voir le topic de notre ami Olivier sur son expérience avec cette variété de Musa.

Accéder à cette information



D'OÙ VIENT IL ?
Ce Musa croît naturellement dans la région de l'Himalaya de Darjeeling et du Sikkim en Inde nordique où il connaît des hivers neigeux. Il se rencontre sur les pentes rocailleuses entre 1600 et 1170m (ainsi que dans les forêts humides riches en humus).



COMMENT LE CULTIVER ?
La culture de ce bananier est très facile, pourvu que l'on respecte quelques règles élémentaires : terre de bonne qualité, arrosage abondant, soleil et une irrigation plus importante que pour Musa Basjoo. Si toutes ces conditions sont réunies, on obtient une croissance extrêmement rapide avec, par temps chaud, un rythme d'émission foliaire impressionnant.

Les apports d'engrais organique ou chimique (azote surtout) sont particulièrement bénéfiques.

Dans les régions sèches, le manque d'eau peut bloquer la croissance.

A l'automne, la croissance ralentit en fonction de la baisse des températures. Le feuillage est très sensible au gel, et commence à se dessécher dès que la température descend en dessous de zéro degrés. Un gel de -2°C a généralement raison de l'ensemble du feuillage.
En fonction de l'intensité et de la durée du gel, les couches externes du stipe se dessèchent et protègent ainsi les zones les plus profondes. Heureusement, les parties vitales sont situées au cœur du stipe, ce qui les rend moins vulnérables au gel.

Sans protection, si le gel est particulièrement prononcé (à partir de -6°C pendant une période prolongée), les stipes gèlent alors jusqu'au centre. Toutes les parties aériennes étant mortes, les nouvelles pousses printanières apparaîtront au niveau du sol, générées directement à partir du rhizome.

La multiplication se fait soit par bouturage, en divisant le rhizome, soit par semis.






Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis


Cliquer pour agrandir


Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis


Cliquer pour agrandir


Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis

Cliquer pour agrandir

Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis


Cliquer pour agrandir

Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis


Cliquer pour agrandir


Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis


Cliquer pour agrandir

Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis

Cliquer pour agrandir

Click to see full sized image

- Musa Sikkimensis


Cliquer pour agrandir


Revenir en haut Aller en bas
HORS LIGNE
daniele43
Membre
avatar


Localisation : auvergne

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°2 Sujet:

Re: Musa Sikkimensis Sam 11 Avr 2015 - 13:03


les sikkimensis de la serre du château de Chaumont /Loire , énormes:






A l'arrière-plan un Dombeya , et au plafond du Ficus pumila

les personnes donnent l'échelle

Revenir en haut Aller en bas

Musa Sikkimensis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
Sujets récents et similaires

Sujets récents de ce forum

Sujets similaires



Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index des forums :: Fiches et articles :: ~Fiches de plantes~
Sauter vers: