header
header au hover


Bienvenue sur Altitude Tropicale
Cultiver des plantes insolites est un réel plaisir. D'abord en raison de leur rareté, mais aussi pour leur port si différent des végétaux que l'on rencontre sous nos latitudes. L'intérêt qui se manifeste actuellement pour les plantes exotiques va de pair avec l'accroissement du temps libre. On passe de plus en plus de temps dans son jardin et l'on rêve de vacances ensoleillées sous des pays lointains. Or, précisément, les plantes exotiques évoquent ces pays ensoleillés. En avoir chez soi, c'est apporter à son jardin une ambiance exotique qui incite à l'évasion, au rêve, au voyage. Mais créer un jardin de plantes exotiques sous des climats sujets au gel, cela semble généralement un véritable challenge. L'objectif de ce forum est donc de vous faire découvrir un choix de plantes acclimatables dans les jardins tempérés.
Inscrivez-vous dés maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités.


Forum de jardinage traitant des plantes exotiques acclimatables.
 


Derniers sujets
» graines d'hedychium
par dom32 Aujourd'hui à 1:08

» un projet de production a soutenir
par dom32 Aujourd'hui à 1:04

» Bromelia serra
par fascicularia Ven 15 Fév 2019 - 13:04

» Broméliacées résistantes au froid du genre Billbergia
par fascicularia Mar 12 Fév 2019 - 19:38

» Billbergia pyramidalis
par lilyrose Mar 12 Fév 2019 - 19:02

» déplacer un yucca aloifolia
par lilyrose Mar 12 Fév 2019 - 18:55

» Broméliacées résistantes au froid du genre Aechmea
par lilyrose Mar 12 Fév 2019 - 18:49

» Bromelia humilis
par fascicularia Mar 12 Fév 2019 - 16:41

» Broméliacées résistantes au froid du genre Bromelia
par fascicularia Lun 11 Fév 2019 - 23:27

» Colocasia fontanesii
par fascicularia Lun 11 Fév 2019 - 0:28

» Engrais fougeres
par dom32 Dim 10 Fév 2019 - 11:20

» Présentation de : Lafougere2019
par fascicularia Dim 10 Fév 2019 - 11:13

» Cyathea australis
par Lafougere2019 Dim 10 Fév 2019 - 10:05

» Dicksonia : Hivernage / protections
par Lafougere2019 Dim 10 Fév 2019 - 9:55

» Caryota Mitis
par Olbius Sam 9 Fév 2019 - 13:06

» Howea belmoreana
par Olbius Ven 8 Fév 2019 - 21:31

» Calanthe reflexa
par Demetrius Ven 8 Fév 2019 - 7:48

» Magnolia delawayi, M. macrohylla et Aralia elata
par Olbius Jeu 7 Fév 2019 - 21:05

» Coniogramme intermedia
par fascicularia Mar 5 Fév 2019 - 10:37

» Zantedeschia 'African Gold'
par olivierd Lun 4 Fév 2019 - 19:46

» Canna annei
par Brahea26 Dim 3 Fév 2019 - 11:58

» Semis Polynogatum
par fascicularia Ven 1 Fév 2019 - 16:24

» Ensete glaucum
par fascicularia Ven 1 Fév 2019 - 12:56

» site de materiel pas cher
par dom32 Jeu 31 Jan 2019 - 23:27

» semis costus
par dom32 Jeu 31 Jan 2019 - 23:23

» Aechmea distichantha
par fascicularia Jeu 31 Jan 2019 - 16:43

» Aechmea recurvata
par fascicularia Mer 30 Jan 2019 - 19:31

» observation sur hédychium rubrum
par lilyrose Mer 30 Jan 2019 - 16:05

» Présentation de : Porspin
par fascicularia Mer 30 Jan 2019 - 2:19

» Présentation de : val
par fascicularia Mar 29 Jan 2019 - 11:43

» Hedychium horsfieldii
par dom32 Lun 28 Jan 2019 - 17:19

» Musa dwarf orinoco fructification
par dom32 Lun 28 Jan 2019 - 15:58

» Construction serre
par dom32 Dim 27 Jan 2019 - 16:08

» souches des Musas
par lilyrose Sam 26 Jan 2019 - 19:39

» Les Jardins de Demetrius
par fascicularia Sam 26 Jan 2019 - 12:55

» station météo
par lilyrose Mer 23 Jan 2019 - 14:34

» Dicksonia squarrosa pas au top
par dom32 Lun 21 Jan 2019 - 8:17

» Rostrinucula dependens
par fascicularia Dim 20 Jan 2019 - 20:09

» Magnolia compressa (ex Michelia compressa)
par fascicularia Dim 20 Jan 2019 - 14:33

» Semis fougères
par Tonio31 Sam 19 Jan 2019 - 8:53

» Musa basjoo en climat tres sec
par lilyrose Ven 18 Jan 2019 - 21:11

» Hechtia texensis
par lilyrose Ven 18 Jan 2019 - 18:49

» Mimosalia 26 et 27 janvier
par laurent83 Ven 18 Jan 2019 - 17:39

» Phormium tenax a l’etat sauvage (NZ)
par Brahea26 Ven 18 Jan 2019 - 12:56

» Présentation de : chuiiicool
par fascicularia Ven 18 Jan 2019 - 10:46

» incubateur de graines
par dom32 Jeu 17 Jan 2019 - 21:28

» Canna stuttgart
par Brahea26 Jeu 17 Jan 2019 - 20:31

» Canna ‘Wolf Song’
par Brahea26 Jeu 17 Jan 2019 - 17:59

» Coniogramme emeiensis - Fougère bambou
par olivierd Jeu 17 Jan 2019 - 17:57

» Canna bird of paradise
par Brahea26 Jeu 17 Jan 2019 - 17:40

Partagez
|

Coniogramme intermedia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HORS LIGNE
fascicularia
Administrateur
fascicularia


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°1 Sujet:

Coniogramme intermedia Jeu 17 Jan 2019 - 20:21


Coniogramme intermedia


FAMILLE BOTANIQUE : Ptéridaceae

NOM BOTANIQUE : Coniogramme intermedia Hieron.

NOM COMMUN : fougère commune, fougère de Huafeng.

SYNONYMES : Coniogramme intermedia var. intermedia, Coniogramme intermedia f. striata H.G. Zhou, Coniogramme intermedia f. villosa (Ching) Sa. Kurata, Coniogramme intermedia var. villosa Ching.

ORIGINE : Centre et sud de Taïwan, dans le sud-ouest de la Chine, dans l'Himalaya, au Pakistan, en Malaisie, aux Philippines , au Bhoutan, en Inde, au Vietnam, au Japon, en Indonésie et en Russie.

TYPE DE PLANTE : Vivace rustique.

HAUTEUR : De 80 cm à 1,40 m de hauteur.

CROISSANCE : Rapide.

PLANTATION : En automne ou au printemps.

PÉRIODE DE FLORAISON : les fougères ne sont pas des végétaux comme les autres, elles n’ont pas de fleurs et se propagent grâce aux spores regroupées sous les pinnules.
Les spores se récolte en fin d’été ou en automne.

COULEUR DE LA FLORAISON : Aucune floraison.
Lorsque les sores sont murs, ils prennent une couleur brune.

MULTIPLICATION : Semis et division.

ZONE DE RUSTICITÉ : 7b.

COMPORTEMENT FACE AU FROID : Résiste à -15°c.

SOL : Terre plutôt acide à neutre, fraîche, mais légère, riche en terreau de feuilles.

EXPOSITION : Ombragée.

QUI EST-ELLE?
C'est une fougère vivace à rhizomes traçants, formant une belle touffe au port dressé, de 80 cm à 1,40 m de hauteur.

Elle est rustique, capable de résister à de courtes gelées de -15°C, et s'avère résistante à la sécheresse une fois établie.

Les frondes sont essentiellement une fois pennées, vert foncé, brillantes et atteignent 60-100 cm de long et 25-35 cm de large.

Les pinnules basales peuvent être divisées une fois de plus, avec des pinnules plus courtes, mais elles sont peu nombreuses et la pinnule apicale est de loin la plus grande.

Le limbe ovale est bipenné à la base, mais unipenné sur le reste de la fronde, avec de longues pennes linéaires , à l’extrémité effilée, au nombre de 8 à 10 paires

Les pennes ont des marges légèrement dentées.

Les sores dépourvus d’indusie apparaissent dans des lignes qui suivent les veines des pinnules. Celles-ci peuvent se séparer jusqu'à trois fois, mais ne se croisent jamais et s'étendent dans les veines de la moitié au tiers du chemin jusqu'au bord des pinnules.

Sa croissance est assez rapide, elle s'étale latéralement par le biais de ses rhizomes, formant au fil des années un grand couvre-sol.

Son feuillage disparaît généralement en hiver, il peut persister si les températures sont clémentes ou si la plante est cultivée en intérieur.

La végétation redémarre assez tardivement au printemps.

Cette fougère qui ne ne manque ni d'élégance, ni de robustesse est d'une grande valeur ornementale, aussi bien dans les zones ombragées du jardin, que dans un grand pot placé dans un angle de terrasse ou d'un escalier, à l'abri du soleil brûlant.

Elle s'installe sous les arbres et les arbustes caducs, de préférence en sol légèrement acide et humique, où elle finit par évincer les mauvaises herbes.

On peut aussi la planter le long d'une façade à l'est ou au nord. Elle s'associera par exemple à des vivaces d'ombre solides comme les sceaux de Salomon, les aruncus et à d'autres fougères pour garnir le pied des rhododendrons, camélias ou hortensias.
C'est aussi une bonne plante de véranda ou d'intérieur lumineux et peu chauffé.

Cultivars horticoles

Coniogramme intermedia 'Rasha' : Ce cultivar, d'origine japonaise, présente des frondes réduites en largeur, et aux marges irrégulières.

Coniogramme intermedia "Yoroi Musha" : Ce cultivar, d'origine japonaise, présente des frondes “bipinnatifides à marges laciniées” d’un vert émeraude sombre.

D'OÙ VIENT-ELLE ?
Cette espèce de la famille des ptéridacées est originaire des sous-bois et des zones humides des régions montagneuses de moyenne et basse altitude situées au centre et au sud de Taïwan, dans le sud-ouest de la Chine, dans l'Himalaya, au Pakistan, en Malaisie, aux Philippines , au Bhoutan, en Inde, au Vietnam, au Japon, en Indonésie et en Russie.

COMMENT LA CULTIVER ?
La culture de ce Coniogramme est assez simple, si l'on a posé un bon paillage,celui-ci contribuera à limiter la présence des plantes concurrentes, et maintiendra l'humidité. Le geste du jardinier sera de veiller à maintenir propres les plantations, en enlevant les mauvaises herbes ou autres végétaux qui risqueraient de l'étouffer par le maintien d'un léger paillage. le meilleur paillage étant le broyât de frondes sèches de fougère-aigle (Pteridium aquilinum ) , ou des feuilles mortes .

Quand la planter :
Plantation en automne ou au début du printemps lorsque la plante est encore en repos végétatif.

Comment la planter ?

En pleine terre :

  • Humidifiez la motte en la plaçant dans une bassine remplie d’eau.

  • Ne jamais défaire les mottes , leurs racines forment un amas dense, elles sont très fines et fragiles. Défaire leur motte c'est retarder de plusieurs mois leur reprise.

  • Creusez un trou de plantation du triple du volume du pot .

  • Cette fougère aime les sols riches et humifères.
    Si votre terrain est pauvre, nous vous conseillons d’ajouter du terreau de feuilles lors de la plantation. Apporter de la matière organique permettra de le rendre un peu plus riche, plus léger et moins sec ! Vous pouvez aussi apporter de la tourbe pour améliorer la rétention d’eau, de la terre de bruyère si votre terrain est calcaire ou du sable de rivière si le sol est lourd ou argileux.

  • Positionnez votre fougère, le haut de la motte au niveau du sol.

  • Remettez la terre autour d’elle, puis tassez légèrement.

  • Arrosez généreusement.

  • Nous vous conseillons fortement de pailler pour conserver un sol frais ! Utilisez des écorces de pin, du bois raméal fragmenté (BRF) ou des frondes de fougères sèches.
En pot :

  • Commencez par préparer le substrat en mélangeant du terreau avec de la terre de bruyère. Il doit être fin, léger et poreux.

  • Choisissez un grand pot et drainez le fond avec une couche de graviers ou des tessons de pot.

  • Disposez le substrat puis placez votre fougère. Remettez la terre autour de la motte et tassez. Arrosez généreusement.


Où la planter ?
Ce Coniogramme affectionne les lieux ombragés, une terre drainée, plutôt acide à neutre, fraîche, mais légère, riche en terreau de feuilles et restant frais tout au long de l'année.

La concurrence des racines des arbres et arbustes ne les dérange pas.

Culture et entretien :
Durant les périodes chaudes et sèches, on veillera au maintien de l'humidité par des arrosages, surtout les deux premières années qui suivent la plantation.

Ne vous précipitez pas au printemps pour l’enlèvement des vieilles frondes fanées et sèches, celles ci apportent une protection contre les gelées tardives. Avant d'intervenir, vérifier le début du déploiement des nouvelles frondes sur toutes les fougères, caduques ou persistantes Sur les fougères aux frondes persistantes gardez impérativement au moins un bon tiers du feuillage ancien jusqu'au réveil des jeunes crosses.Pour faire cette opération de nettoyage munissez vous de ciseaux ou sécateur et laissez les frondes coupées, à plat autour des pieds, de préférence.

Ce Coniogramme est une plante frugale, la décomposition naturelle du paillage lui suffit amplement comme amendement. N'apportez jamais de fumier, et d'azote, seul du compost bien mûr leur conviendra. Mettez alors éventuellement au printemps une poignée de ce compost bien mûr ou de la corne broyée autour du pied sous le paillage.

Arrêtez ou ralentissez fortement les arrosages en automne, la fougère entre en dormance. Vous pouvez pailler autour du pied en été pour limiter le dessèchement, et également en hiver, pour protéger la souche en cas de grand froid.

Évitez de les déménager : elles n’aiment pas beaucoup être transplantées.

ce Coniogramme résiste à de courtes gelées de l'ordre de -15°C. Toutefois, dans les régions froides mais sans neige, une épaisse couverture de feuilles mortes disposée sur la souche en hiver leur est profitable.


Multiplication :

Multiplication des souches par division et semis.

Le semis est une opération qui prend du temps, car les spores engendrent des prothalles, de petits organismes qui ressemblent à de la mousse et qui, après fécondation, donneront naissance aux fougères telles que nous les connaissons. Les fougères ont donc besoin de prendre une forme intermédiaire, avant de pouvoir pousser. Pour réussir le semis, il est impératif de conserver une atmosphère humide, car l’eau est indispensable pour la fécondation.

N’hésitez pas à tenter le semis de spores. Malgré le côté technique qui peut sembler rebutant, c’est une expérience fascinante à réaliser ! Il est passionnant d’observer les spores germer, recouvrir le substrat d’une pellicule verte, pour apercevoir finalement les premières petites frondes… Quelle récompense de les voir enfin pousser, après des mois d’attente.

Semis :
1/Récolter les spores

Les spores se récolte en fin d’été ou en automne. Lorsque les sores sont murs, ils prennent une couleur brune.
Vous pouvez alors couper une partie de la fronde et la déposer dans un sachet en papier. Les spores se détacheront toutes seules. Vous pourrez ensuite les récupérer et les semer.

Les chances de réussir le semis sont plus importantes avec des spores encore fraîches. Cependant, si vous préférez les conserver en vue d’un semis ultérieur, placez-les au réfrigérateur dans des sachets en plastique pour les protéger de l’humidité.
Elles perdent néanmoins un peu de leur pouvoir germinatif avec le temps.

2/Semer les spores

  • Mélangez du terreau et du sable, puis tamisez pour obtenir un substrat assez fin. Vous pouvez aussi ajouter de la tourbe, elle retient l’humidité.


  • Humidifiez le substrat .


  • Stérilisez-le en le passant 10 minutes au micro-onde, afin d’éviter l’apparition de mousses ou de champignons.


  • Choisissez un récipient en plastique transparent ou en verre, muni d’un couvercle (pour conserver l’humidité). Nous vous conseillons de le nettoyer et de le stériliser. Remplissez-le de substrat, puis tassez légèrement.


  • Vous pouvez maintenant semer les spores en les répartissant à la surface. Ne les recouvrez pas de terre !


  • Placez le couvercle transparent sur la terrine. Cela permet de maintenir le milieu humide et stérile.


  • Installez votre semis à un endroit lumineux, à l’abri du soleil direct.




Bien que la vitesse de germination varie , c’est en général au bout d’un mois que vous pourrez voir apparaitre, à la surface du substrat, une pellicule verte. Ce sont les prothalles, de minuscules organismes qui portent les organes sexuels et permettent ainsi la fécondation. À ce stade, le substrat doit absolument rester humide, vous pouvez vaporiser s’il a tendance à sécher. Ensuite, les fougères telles que nous les connaissons se développeront à partir de ces prothalles.

Lorsque vous verrez apparaitre les premières frondes, vous pourrez repiquer vos fougères dans des pots individuels. Il faudra attendre un an pour les planter dans votre jardin.

Division :
Divisez les rhizomes au printemps et plantez les éclats immédiatement après l'opération.

Maladies, nuisibles et parasites :
Il faut être vigilant avec les limaces et les escargots qui raffolent des jeunes pousses.

- Coniogramme intermedia
Cliquer pour agrandir

- Coniogramme intermedia
Cliquer pour agrandir

- Coniogramme intermedia
Cliquer pour agrandir

-Coniogramme intermedia
Proposer une image

-Coniogramme intermedia

Proposer une image

-Coniogramme intermedia

Proposer une image

-Coniogramme intermedia
"Rasha"
Cliquer pour agrandir

-Coniogramme intermedia
"Yoroi Musha"
Cliquer pour agrandir

Revenir en haut Aller en bas
HORS LIGNE
Pierre66
Membre
avatar


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°2 Sujet:

Re: Coniogramme intermedia Mar 5 Fév 2019 - 7:13


Est-elle capable de résister à des périodes où l'air est sec en été, car c'est une condition indispensable pour pouvoir la cultiver en région méditerranéenne ?
La plupart des Blechnums ne le peuvent pas malgré arrosages.

Revenir en haut Aller en bas
HORS LIGNE
fascicularia
Administrateur
fascicularia


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Transmettre par MP
Message n°3 Sujet:

Re: Coniogramme intermedia Mar 5 Fév 2019 - 10:37


Bonjour @Pierre66, les besoins en hygrométrie de cette fougère sont importants. Elle arrive à supporter des épisodes un peu plus au sec mais au détriment du feuillage.

Revenir en haut Aller en bas

Coniogramme intermedia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
Sujets récents et similaires

Sujets récents de ce forum

Sujets similaires



Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index des forums :: Fiches et articles :: ~Fiches de plantes~
Sauter vers: