Bienvenue sur Altitude Tropicale
Cultiver des plantes insolites est un réel plaisir. D'abord en raison de leur rareté, mais aussi pour leur port si différent des végétaux que l'on rencontre sous nos latitudes. L'intérêt qui se manifeste actuellement pour les plantes exotiques va de pair avec l'accroissement du temps libre. On passe de plus en plus de temps dans son jardin et l'on rêve de vacances ensoleillées sous des pays lointains. Or, précisément, les plantes exotiques évoquent ces pays ensoleillés. En avoir chez soi, c'est apporter à son jardin une ambiance exotique qui incite à l'évasion, au rêve, au voyage. Mais créer un jardin de plantes exotiques sous des climats sujets au gel, cela semble généralement un véritable challenge. L'objectif de ce forum est donc de vous faire découvrir un choix de plantes acclimatables dans les jardins tempérés.
Inscrivez-vous dés maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités.


Forum de jardinage traitant des plantes exotiques acclimatables.
 


Derniers sujets
» Cutiver des bananes en Suisse et les manger ?
par dom32 Lun 20 Fév 2017 - 22:19

» Semis de Musa cheesmanii
par fascicularia Dim 19 Fév 2017 - 20:13

» Encephalartos ferox : résultat d'un crash test sur un durée de 5 ans
par fascicularia Sam 18 Fév 2017 - 21:32

» Semis de Ensete ventricosum
par fascicularia Ven 17 Fév 2017 - 20:31

» Présentation d'Alexandre+++
par Alexandre+++ Jeu 16 Fév 2017 - 14:19

» Engrais fougeres
par dom32 Lun 13 Fév 2017 - 23:08

» Test de mutation sur musa helen's hybrid
par fascicularia Ven 10 Fév 2017 - 21:00

» Présentation de : Claude B.
par Zina Jeu 9 Fév 2017 - 12:08

» Ensete ventricosum : craquage des graines
par fascicularia Mer 8 Fév 2017 - 15:20

» Présentation de : yan56230
par fascicularia Sam 4 Fév 2017 - 0:37

» Erables du japon
par dom32 Mer 1 Fév 2017 - 21:40

» Citronnier de Pézenas
par fascicularia Sam 28 Jan 2017 - 21:04

» Zingiber montanum alias casumar
par fascicularia Mer 25 Jan 2017 - 13:56

» Présentation de : awehoBZH
par olivierd Dim 22 Jan 2017 - 20:03

» Culture leetchi
par Galinnette Ven 20 Jan 2017 - 15:58

» Mon site sur le paysage
par Lydia Mer 18 Jan 2017 - 17:18

» Présentation de : Lydia
par Gaby Mer 18 Jan 2017 - 16:56

» Fougere arborescente d'extérieur à intérieur : Possible ?
par Lydia Mar 17 Jan 2017 - 17:14

» pitcairnia
par dom32 Mar 17 Jan 2017 - 16:32

» ACTU : Histoire des Epiphyllum à fleurs doubles.
par michel_combernoux Ven 6 Jan 2017 - 23:33

» Présentation de : kaikou
par dom32 Ven 6 Jan 2017 - 18:54

» Caeselpinia pulcherina
par dom32 Ven 6 Jan 2017 - 11:35

» Présentation de : thibaut07
par fascicularia Jeu 5 Jan 2017 - 7:15

» Hespéraloé parviflora
par dom32 Mer 4 Jan 2017 - 21:15

» Message pour les arlertes
par fascicularia Dim 1 Jan 2017 - 14:05

» Floraisons musa vélutina
par dom32 Ven 30 Déc 2016 - 20:40

» Ficus saussuriana : Ficus africain rustique !
par jmdupuyoo Mer 28 Déc 2016 - 13:50

» hédychium 2016
par pioupiou.87 Mar 27 Déc 2016 - 10:13

» Joyeux Noël
par Joël Lun 26 Déc 2016 - 20:33

» Présentation de : wam
par fascicularia Mar 13 Déc 2016 - 16:18

» Washingtonia filifera de Palm Canyon
par dom32 Dim 11 Déc 2016 - 18:15

» Washingtonia filifera : Rapidité de croissance
par dom32 Lun 5 Déc 2016 - 19:58

» Rhopalostylis sapida
par Thierry Sam 3 Déc 2016 - 16:19

» Chambeyronia macrocarpa
par Thierry Sam 3 Déc 2016 - 13:48

» Howea belmoreana
par Thierry Sam 3 Déc 2016 - 13:17

» Casimiroa edulis
par shouya Sam 3 Déc 2016 - 12:34

» Présentation de : Coyote44
par Kylian Sam 3 Déc 2016 - 10:23

» Heliamphora
par jeff 72 Sam 3 Déc 2016 - 8:45

» Semis fougères
par hydra Mer 30 Nov 2016 - 18:31

» Nouveau ensete
par dom32 Mer 30 Nov 2016 - 18:08

» Costus Spéciosus
par dom32 Mar 29 Nov 2016 - 10:23

» millet pourpre
par dom32 Ven 25 Nov 2016 - 16:26

» Hedychium greenei :Jeunes pousses sur hampe florale ?
par dom32 Ven 25 Nov 2016 - 12:12

» Le jardin d'olivierd en Belgique
par olivierd Jeu 24 Nov 2016 - 20:48

» Hedychium longicornutum
par Joël Jeu 17 Nov 2016 - 9:22

» boutures de drosera
par jeff 72 Dim 13 Nov 2016 - 11:44

» Constitution d'une tourbière
par jeff 72 Sam 12 Nov 2016 - 9:48

» Rusticité du musa red dwarf?
par Paul Dim 6 Nov 2016 - 21:08

» Gynerium sagittatum
par fascicularia Dim 6 Nov 2016 - 0:09

» Chondropetalum tectorum
par fascicularia Mer 2 Nov 2016 - 15:03

Partagez
|

 

Amorphophallus en extérieur : vos essais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
fascicularia
Administrateur


Localisation : St Médard de Guizières 33230

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°1MessageSujet:

Amorphophallus en extérieur : vos essais Mer 20 Juin 2012 - 16:21


Rappel du premier message :

Bonjour à tous,
Hormis Konjac, auriez vous testé d'autres variétés d'Amorphophallus en extérieur ????
Sur le site de l' International Aroid society, j'ai trouvé une liste très intéressante de variétés résistantes au froid.

Amorphophallus albus (Zone 6, Louisville, KY) 1F
Amorphophallus bulbifer (Zone 7b Raleigh, NC) 2F
Amorphophallus konjac (Zone 5b Kansas City and St. Louis, MO) -15F
Amorphophallus kiusianus (Zone 7a MD) 0F
Amorphophallus napalensis (Zone 7b Raleigh, NC)0F
Amorphophallus odoratus (Zone 7b Raleigh, NC) 10F
Amorphophallus paeoniifolius (Zone 7 Greensboro, NC) 2F
Amorphophallus yunnanensis (Zone 7b Raleigh, NC) 9F

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
hydra
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°21MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Ven 8 Nov 2013 - 8:08


Comme je les confonds , j'ai aussi des amorphophallus, mais pas de fleurs, pourtant j'ai de gros bulbes, à chaque fois que je dois en parler je mets une photo des feuilles

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°22MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Ven 8 Nov 2013 - 8:59


Tu connais les espèces?

Revenir en haut Aller en bas
jeff
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°23MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Ven 8 Nov 2013 - 9:06


les feuilles entre amorphophallus et sauromatum sont assez differentes .

et puis tu peux mettre une etiquette dans tes pots pour les differencier.

jeff

Revenir en haut Aller en bas
hydra
Membre


Localisation : tout en bas 34

Humeur : très bonne

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°24MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Ven 8 Nov 2013 - 11:52


le hic, c'est qu'une année j'ai fait tomber mes bulbes et ils se sont tous retrouvés mélangés et j'en ai tellement, en feuilles ça va, mais j'en ai bien une dizaine par pots (gros pots) et sur plusieurs pots, mais comme personne ne m'en demande je fais avec, là les feuilles ont disparues et c'est encore pareil

Revenir en haut Aller en bas
jeff
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°25MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Sam 9 Nov 2013 - 7:31


Bonjour

le probleme pour le troc c'est que sauromatum et konjac se trouve assez souvent en culture .

sinon quand ils sont en feuille, reperes les et mets à la saison de la dormance toutes tes même espece dans le même pot.

au fait les fertilises tu ? et utilises tu un substrat drainant ? si oui avec quels materiaux , perlite?

jeff

Revenir en haut Aller en bas
hydra
Membre


Localisation : tout en bas 34

Humeur : très bonne

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°26MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Sam 9 Nov 2013 - 14:06


alors je dois mettre 3 fois de l'engrais durant l'été, ils sont dans du terreau et je mets un peu de sable et c'est tout et tous les ans j'ai du feuillage énorme

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°27MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Sam 9 Nov 2013 - 14:14


Un engrais riche en phosphate appliqué en fin de saison, aidera tes tubercules à bien grossir.

Revenir en haut Aller en bas
hydra
Membre


Localisation : tout en bas 34

Humeur : très bonne

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°28MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Sam 9 Nov 2013 - 19:49


Je note, merci Arios, c'est vrai que du moment que ça pousse je n'ai pas prêté plus d'attention que cela, mais comme j'aime toutes mes plantes je vais y remédier. Là maintenant il est trop tard ??

Revenir en haut Aller en bas
jeff
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°29MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Dim 10 Nov 2013 - 8:12


Bonjour

normalement ils sont en dormance maintenant , le konjac au sec .

alors surtout pas d'eau et d'engrais a ce moment là ,sinon attention a la pourriture.

a mon avis le tubercule grossit pendant la vegetation , comme toutes plantes a tubercule , pas pendant leur dormance.

le feuillage est d'ailleurs là pour , donc c'est pendant que la plante a son feuillage qu'il faut l'engraisser et aussi avoir un arrosage correct. , les reserves du tubercule se fait a ce moment.

jeff

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°30MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Dim 10 Nov 2013 - 8:44


Le tubercule se forme une fois la feuille bien formée. C'est à dire, à un mmoment où les besoins en azote de la plante sont bien moindre. D'où l'intérêt à ce moment de changer la formule NPK. L'apport, de cet engrais dépendera de la période de dormance observée. Pour les espèces plus tropicale, avec un repos moins marqué, il sera préférable, je pense, d'apporter un engrais équilibrer tout le long de l'année.

Revenir en haut Aller en bas
jeff
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°31MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Dim 10 Nov 2013 - 11:05


en fait le tubercule est un organe de reserve pour passé correctement l'hiver ou la periode seche .

ici ou sur d'autres plantes nous avons déjà un tubercule , et le but c'est de le faire grossir pour avoir une taille critique et parvenir a une fleur qui elle epuisera sans doute bien le tubercule .

la tuberisation (apport souvent en glucide ) se deroule au niveau des feuilles donc quand il y en a , d'ou l'interet d'aller en culture jusqu'a leurs jaunissement .

c'est particulierement flagrant pour faire simple sur les tulipes ,jacinthes , après la floraison il faut toujours garder les feuilles jusqu'au jaunissement pour que les oignons grossissent .

en effet chaque plante a un besoin particulier à un moment precis : l'azote ou substances nitrogénées plutot pour les partie aerienne qui feront grossir le tubercule , le phospore quant à lui participe à la resistance des plantes et au developpement des racines ( le tubercule n'est pas une racine, puisqu'il possede les siennes propres), le potassium favorise le developpement de la fleur et des fruits.

a mon avis un engrais NPK du type à 2 chiffre pour l'azote et le phospore et un pour le potassium.devrait le faire

qu'en pensez vous?

jeff


Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°32MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Dim 10 Nov 2013 - 11:13


Voici un extrait qui propose une solution:
Fertilizing: Group I species, when grown in a rich and heavy soil, do not need fertilizer very frequently, i.e. once in a month may be more than enough. Group II species however must be fed extra when the soil is indeed loose and contains only organic matter. However, do not give a concentration any higher than what is recommended for the fertilizer. Excess fertilizer may well kill off all roots. The ideal fertilizer is one with a high phosphate content (e.g. 15-30-15), which stimulates tuber growth. In the end the health of an Amorphophallus is measured by the increase of the size of the tuber every season, especially in young to submature plants. The tuber may increase its weight threefold per season.

Je test l'apport azoté suivi d'un apport plus riche en phosphate. On verra ce que ça donne. La plante continue de se nourrir après la croissance de la feuille. Et le phosphate est alors une ressource bien précieuse pour tous les organes de réserve. Il est généralement en quantité suffisante dans le sol, en pleine terre. Mais en pot?
Bien sûr, cet apport n'est qu'un complément.

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°33MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Dim 10 Nov 2013 - 13:36


Ayant répondu un peu rapidement avec n°1 dans un bras et n°2 qui montre ses dessins, je profite d'un moment de calme pour faire le point.
Le texte cité parle des amorpho du second groupe. Il s'agit d'espèces dont la période de repos est moins marquée et qui nécessitent un sol toujours frais. L'auteur préconise donc un substrat particulièrement drainant et utilise un mélange à base de tourbe nécessitant donc l'usage d'engrais.
La plupart de nos amorpho appartiennent au premier groupe. Mais ce texte est intéressant pour mettre en avant les besoins en NPK du genre. Le phosphate y a une place prédominante.
Pour mieux agir dans la culture du genre, je pense qu'il est nécessaire de mieux comprendre le fonctionnement et les besoins des plantes. Voici donc ce que l'on peut trouver dans les différents échanges entre cultivateurs (nous nous intéresserons particulièrement au groupe le plus présent dans nos collections, le premier groupe):

Les Amorpho apprécient les substrat riches en humus. Ainsi sur mes deux A. nepalensis, j'en ai cultivé un avec un mélange contenant de la terre de jardin. Résultat: plus grande feuille, plus gros tubercule. beaucoup de terreau du commerce sont à base de tourbe et manquent cruellement de ce précieux humus.
Ils nécessitent un substrat drainant car il craignent la pourriture. L'adjonction de perlite est quasi systématique dans la plupart des cultures. On peut également envisager du sable grossier ou gravier, pouzzolane, vermiculite...

Le tubercule produit racines et une feuille et disparaît intégralement. Chaque année, il reforme donc un nouveau tubercule qui peut être plus petit si les conditions de culture ne sont pas favorables. Pour se former, le bulbe puise dans la partie végétative mais également dans le sol. Et on ne nourrit pas un tubercule à l'azote! Les besoins en éléments nutritifs de la plante diffèrent donc en fonction de sa phase végétative.
Toutefois, si on utilise un substrat suffisamment riche, avec un bon équilibre entre les différents éléments nécessaires, on pourra s'abstenir de tout apport (logiquement).
Voici donc ce que je vais tenter l'an prochain: Le mélange sera composé d'un terreau forestier de sologne à raison de 2/3. ce terreau est composé essentiellement de compost de feuilles et de sable avec certainement un PH plutôt acide. Le tiers restant, se sera de la perlite. Je ferais une adjonction d'un engrais organique riche en azote (étant donné le caractère plutôt pauvre du terreau). Un engrais riche en phosphate sera apporté à partir de la fin de la croissance des feuilles.
Les tubercules seront posés sur une couche de drainage puis recouverts du mélange.

Concernant la conservation des tubercules, il y a débat entre le fait de les conserver hors sol ou pas. Personnellement, je stoppe les arrosages quand la feuille commence à jaunir, j'inspecte les bulbes une fois qu'elle est tombée puis je les replace dans leur substrat.
On trouve souvent des infos disant de garder les tubercules dans un endroit entre 15 et 20 °C. Je pense que c'est le meilleur moyen de les voir repartir en végétation quand on ne le souhaite pas. Chez moi, je les conserve dans un local sec et Hors gel, sans aucun arrosage. Je renouvel le substrat au printemps et reprend les arrosages. Ils sont alors cultivés la plupart du temps à l'extérieur.

Revenir en haut Aller en bas
jeff
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°34MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Lun 11 Nov 2013 - 10:16


Bonjour

excellent de bonnes  infos  

d'aucun parle pour le NPK d'un melange equilibré dilué type 20-20-20 avec oligo element , quand tu parles phosphate du veux dire de phosphore non .

les phosphates sont toujours issus d'une attaque d'une base par de l'acide phosphorique

attention quand même avec le phosphate surtout alcalin c'est la raison principale de l'eutrophisation des eaux ( surtout sur des milieux oligotrophes et donc de l'appauvrissement de la flore .

pour avoir quand même de grande partie aerienne l'azote est necessaire .Comme ces parties aeriennes stimulent la croissance du tubercule elle a quand même un role , maintenant sur un tubercule en dormance en effet aucun interet .

de toute façon je pense que comme tu le dis l'engrais ne doit être qu'un complement nutritionnel à la plante .

pour ma part je ne crois pas qu'une plante en dormance sous forme de tubercule ou oignon continu sa croissance , je crois que c'est le contraire ,la plante puise ses forces a son demarrage dans les reserves qu'elle a constitué au cours de sa periode de vegetation, j'ai vu cela sur de nombreuses autres genres, mais bon.

A.napalensis qui fait parti du groupe I est natif du Bhutan,Nepal et Sikkim il semble aimer d'après les specialistes plutot un sol bien drainé et riche , dormance au sec.

A.albus prefere plutot un sol riche sans plus groupe I dormance au sec

A.bulbifer et konjac tout type de sol groupe I dormance au sec


je crois quand même qu'une bonne inspection des tubercules avant la dormance n'est pas un mal.

pour les substrats je vais suivre une grille utilisée par d'autres fana qui eux n'ont pas forcement un substrat unique .

jeff

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°35MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Lun 11 Nov 2013 - 11:10


Je suis bien d'accord avec toi, rien ne se passe pendant la dormance. Et je me pose d'ailleurs quelques questions concernant ce repos végétatif.
Je vais recevoir prochainement un A. Sylvaticus. Le vendeur m'a expliqué qu'il avait une période végétative hivernale. Ce qui est plutôt ennuyeux, j'aurais aimé le voir croître en extérieur avec les autres. Il me semble tout de même, que l'entrée en végétation peut être induite par des facteurs favorables: chaleur et humidité. Je pense donc qu'il doit être possible de décaler petit à petit le rythme de la plante.
Une autre question concerne les espèce du groupe 2: quelles sont-elles? Si on se réfère au texte cité précédemment, voici une liste:
angolensis angulatus annulifer bangkokensis baumannii beccarii borneensis boyceanus brachyphyllus bufo coaetaneus costatus croatii decus-silvae discophorus dzuii eburneus eichleri elegans excentricus (is also quite drought resistant) galbra gigas glossophyllus (also quite drought resistant) hayi hetterscheidii hewittii hirsutus hottae infundibuliformis interruptus (also quite drought resistant) julaihii koratensis (when young) lambii manta myosuroides ochroleucus opertus palawanensis (can also be stored dry) pendulus prainii preussii rhizomatosus rugosus sagittarius scaber (only when young) sinuatus sparsiflorus spectabilis staudtii subpedatus tinekeae titanum tonkinensis tuberculatus venustus verticillatus zenkeri
Hors, au même vendeur, j'ai acheté un myosuroides. Et celui-ci me dit que cette espèce observe un repos hivernal comme la plupart des autres espèces???
Je n'y comprend plus rien...

Revenir en haut Aller en bas
jeff
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°36MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Mar 12 Nov 2013 - 8:31


Bonjour

d'après mes documents A.sylvaticus pousse en inde et au sri lanka c'est une plante de groupe I

A.myosuroides natif du laos groupe I aussi pour le groupe II je t'en reparle , demain.

jeff

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°37MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Mar 26 Nov 2013 - 9:02


Voici une nouvelle acquisition venue d'un très généreux donateur: Taccarum warmingii, une espèce proche des amorphophallus. J'ai hâte d'être au printemps...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°38MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Lun 2 Déc 2013 - 9:10


Une info qui vient soutenir l'hypothèse de l'importance du phosphore en fin de végétation pour les Amorpho. Ce texte est extrait du site d'un producteur anglais spécialisé dans les aracées:

Plant in a well drained mix. We use general multipurpose compost mixed with around one third perlite. Fertilise once a month with a weak liquid feed for the first few months of active growth. A weak solution of a high Phosphate feed towards the latter stages of the growing season will help increase tuber size - all important when growing amorphophallus on to flowering size.

Revenir en haut Aller en bas
hydra
Membre


Localisation : tout en bas 34

Humeur : très bonne

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°39MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Lun 2 Déc 2013 - 9:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
@arios a écrit:
Une info qui vient soutenir l'hypothèse de l'importance du phosphore en fin de végétation pour les Amorpho. Ce texte est extrait du site d'un producteur anglais spécialisé dans les aracées:

Plant in a well drained mix. We use general multipurpose compost mixed with around one third perlite. Fertilise once a month with a weak liquid feed for the first few months of active growth. A weak solution of a high Phosphate feed towards the latter stages of the growing season will help increase tuber size - all important when growing amorphophallus on to flowering size.

j'ai traduit car l'anglais je ne comprends que qq mots

Plantez dans un mélange bien drainé. Nous utilisons le compost polyvalent général mélangé avec environ un tiers de la perlite. Fertiliser une fois par mois avec une faible alimentation en liquide pour les premiers mois de croissance active. Une solution faible de haute phosphate nourrir vers les dernières étapes de la saison de croissance aidera à augmenter la taille des tubercules - tous importants amorphophallus lors de la croissance sur la taille de la floraison.

Revenir en haut Aller en bas
arios
Membre


Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°40MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Lun 2 Déc 2013 - 10:57


Ça c'est du google trad. C'est à peine plus compréhensible.  

Revenir en haut Aller en bas
hydra
Membre


Localisation : tout en bas 34

Humeur : très bonne

Les échanges et recherches


Les échanges
Je recherche:
Je propose à l'échange:

Message n°41MessageSujet:

Re: Amorphophallus en extérieur : vos essais Lun 2 Déc 2013 - 13:33


au moins je peux lire, ça me donne une idée, ou alors tu le mets en bon français, merci

Revenir en haut Aller en bas

Amorphophallus en extérieur : vos essais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 3

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets récents et similaires

Sujets récents de ce forum

Sujets similaires



Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Altitude Tropicale :: Les végétaux :: 
~Plantes humiféres ~

 :: 
~Aracées~

-
Sauter vers: